Polestar 2 : la voiture de l’année en Norvège

Il faut toujours écouter les experts. Non pas pour invalider l’avis des autres, mais parce que, par définition, les experts savent de quoi ils parlent.

Back view of a white Polestar 2 driving on a road with mountains in the background.
Je suis parti en me disant que c’était la voiture que j’aimerais conduire au quotidien.
Rune Nesheim

Et bien que la Norvège en général puisse être considérée comme un pays d’experts en matière de VE (en fait, le public norvégien a déjà décerné leprix du publicà la Polestar 2), il est toujours intéressant de savoir ce que penserait un groupe d’experts.

Il se trouve qu’ils sont dans le même état d’esprit. La Polestar 2 vient d’être désignée voiture de l’année en Norvège. Il s’agit d’une initiative de la publication norvégienneDagbladet,organisée en marge du prix évoqué ci-dessus. Le jury se compose de journalistes et de membres de l’EV Association. Bref, des experts. « Le passage au tout électrique est abrupt, il se fait rapidement, et j’ai l’impression que toutes ces somptueuses voitures à essence qui font rugir leur moteur et que nous aimons, nous les amateurs de grosses cylindrées, sont en train de disparaître », confie Rune Nesheim, membre du jury et journaliste automobile. « Mais cela n’a plus eu la moindre importance quand je suis monté dans la Polestar 2. Dès que j’ai grimpé à bord, je me suis amusé et je suis reparti en me disant que c’était la voiture que j’aimerais conduire au quotidien. »

Nous remercions le jury du prix de la voiture de l’année de nous avoir décerné cette récompense et, bien sûr, de partager son expertise.

Connexe

Le goût de l'audace

En gastronomie comme en automobile, la créativité est l’ingrédient clé du succès. Rencontre avec le nouveau membre de notre brigade, le chef étoilé René Mathieu.