Nouvelles

Repenser la mobilité avec Re:Move

La durabilité est un sujet fédérateur et même l’un des enjeux les plus importants de notre époque. La recherche d’une plus grande durabilité doit s’étendre à tous les secteurs de l’industrie et à toutes les régions du monde. La collaboration s’impose donc comme une évidence. Il faut unir ceux qui se sont déjà engagés dans la quête d’un avenir plus durable.

Les collaborations inattendues permettent de déplacer des montagnes.

Depuis dix ans, le magazine de design Wallpaper* vante les mérites de la collaboration dans le cadre de son initiative Handmade, qui associe des designers, des architectes et d’autres esprits créatifs afin de réaliser des projets inspirants. Re-Made offre une version redynamisée de cette approche. L’idée de mettre en relation des esprits créatifs demeure, mais l’accent s’est quelque peu déplacé pour aborder plus directement des questions sociales et environnementales urgentes, en créant des projets qui favorisent le dialogue et suggèrent des solutions.

Re:Move est l’un de ces projets.

Re:Move est un petit transporteur électrique multifonctionnel qui incarne une nouvelle approche de la mobilité électrique. À l’origine de l’initiative ? Un appel lancé par Nick Compton, rédacteur en chef de Wallpaper*, au designer industriel Konstantin Grcic. L’entreprise norvégienne d’aluminium Hydro est entrée dans la danse, en fournissant, d’une part, de l’aluminium hautement recyclable et à faible teneur en carbone et, d’autre part, une méthode de construction innovante (nous y reviendrons) qui a offert de nouvelles possibilités de conception à Grcic. CAKE a fourni un groupe motopropulseur électrique optimisé pour la mobilité à trois roues. Enfin, Polestar a mobilisé son centre R&D de Coventry et a associé l’expertise en ingénierie de Chris Staunton, Director of Design Engineering chez Polestar, à l’expertise de Corum Technology.

L’objectif ? Un impact sociétal maximal et un impact environnemental minimal. Chaque intervenant a dû faire preuve de flexibilité. Une nécessité absolue dans la mesure où il a fallu procéder à de nombreux ajustements. « On aurait dit un “bœuf” », explique Thomas Ingenlath, CEO de Polestar. « Tous les musiciens se réunissent le temps d’une soirée et apportent leurs instruments pour improviser. »

De nouveaux cas d’utilisation se sont présentés pour Re:Move : d’un transporteur urbain pour la livraison du dernier kilomètre à une solution de mobilité pour les zones rurales dépourvues d’infrastructures. « Le véhicule a avant tout été conçu pour le transport de marchandises en ville », explique Grcic. « Mais l’intérêt des zones rurales dotées d’une infrastructure différente s’est clairement marqué en cours de projet. » La conception du véhicule est passée d’un vélo électrique muni d’une remorque (fabriqués via la technique du soudage par friction-malaxage, inventée par Hydro) à une seule unité avec un conducteur à l’arrière. « Le projet s’est vraiment basé sur ce matériau d’Hydro, qui nous a permis de construire cette plateforme à la fois très solide et légère », explique Grcic.

« Nous constatons l’énorme incidence que nos choix en termes de matériaux auront sur l’impact climatique d’un produit », explique Fredrika Klarén, Head of Sustainability chez Polestar. « Je remarque de plus en plus que nous sommes extrêmement interconnectés », ajoute-t-elle. « Nous avons vraiment besoin les uns des autres pour atteindre nos objectifs climatiques. »

À la fois suffisamment solide pour transporter des charges importantes et suffisamment étroit pour rouler sur les pistes cyclables, Re:Move favorise le dialogue sur le rôle de la mobilité électrique dans des contextes différents, en étant à la fois un symbole et un catalyseur du changement. Le véhicule fera même une apparition virtuelle au festival South by Southwest en 2021.

Re:Move doit encore être finalisé. Des tests et des ajustements sont en cours. De nouvelles possibilités sont étudiées. Tous les intervenants ont hâte de voir se concrétiser l’idée de ce traîneau électrique dynamique.

« Les collaborations inattendues permettent de déplacer des montagnes », a déclaré Compton. « J’ai été sidéré par la générosité, le temps, l’engagement et l’énergie que les intervenants ont consacrés au projet. »

Connexe

Polestar intends to go public

Polestar has never gone it alone. We’ve had plenty of collaborators, kindred spirits, and fellow EV enthusiasts with us on our journey towards sustainable electric mobility. And now, in Gores Guggenheim Inc., we have a new partner. One with whom we intend to go public, pursuant to a business combination agreement which we have signed.

Polestar © 2021 Tous droits réservés
Changer de lieu: