Nouvelles

Journal 16.1

Polestar parle sa propre langue en matière de design. Celle-ci donne à nos produits un accent qui les rend instantanément reconnaissables. Et comme toutes les langues, elle est en constante évolution.

Polestar 2 : plongée dans le design

La Polestar 2 est la plus récente itération de la langue de Polestar en matière de design, avec ses propres caractéristiques distinctives : des combinaisons de coloris soupesées avec soin, des matériaux choisis, des lignes fermées, des plis uniques qui créent la tension, un fort contraste entre des surfaces pures et un graphisme presque architectural, et bien d'autres choses.

Certes, mais il s'agit de notre langue maternelle et ce que nous en pensons ne fait donc pas mystère. Nous voulions un point de vue extérieur, le point de vue de quelqu'un qui ne maîtrisait pas d'emblée le vocabulaire esthétique de Polestar et qui pouvait nous faire part de ses réflexions et de ses opinions. Néanmoins, nous ne pouvions pas nous adresser à n'importe qui. Il nous fallait quelqu'un connaissant la langue du design, même si il ou elle n'avait pas encore entendu la nôtre, un interprète de l'esthétique, un linguiste du design.

Sam Livingstone est l'un de ceux-là.

Stratège et consultant en design automobile et directeur de Car Design Research, Sam Livingstone est exactement la personne qu'il nous fallait. Quelqu'un d'extérieur à l'univers de Polestar mais qui comprend néanmoins les subtilités et les nuances de ce qu'exprime notre design. En d'autres mots, Sam parle notre langue.

Aperçu de la carrière de Sam Livingstone : Fondateur et directeur de Car Design Research, société qui conçoit et met en œuvre des stratégies de marque globales en matière de design pour des marques automobiles mondiales Professeur au Royal College of Art depuis 2002 et membre du jury des prix de design World Car of the Year, iF Design et Scuderia Zagreb

« Il s'agit d'une esthétique de design plutôt sérieuse, elle n'a rien de fantaisiste » : tels sont ses premiers mots concernant l'allure générale de la Polestar 2. « Elle est assez puissante et rationnelle, tout en restant minimaliste. Elle se distingue avec discrétion, ce n'est pas une voiture de "m'as-tu vu" ». M. Livingstone estime que beaucoup de marques mettent en avant une esthétique plutôt « émotionnelle » et que les surfaces relativement puissantes et la silhouette robuste de la Polestar 2, combinées à des détails subtils, offrent quelque chose de nouveau et d'unique.

« Son esthétique exprime la maîtrise de soi et la distance, mais ce qui est plaisant, c'est qu'elle est compensée par les petits détails qui apparaissent lorsque vous y regardez de plus près », estime-t-il. « Ces éléments subtils et discrets révèlent une sensibilité sous-jacente qui est assez séduisante, comme le symbole Polestar qui est littéralement caché au-dessus de nos têtes et qui n'est visible qu'en reflet sur le toit en verre. »

Autre détail qui a retenu l'attention de M. Livingstone : le traitement du symbole sur la voiture elle-même. De la même couleur que la carrosserie extérieure plutôt que chromé, et sans indication de modèle, le symbole Polestar trouve sa place sur la voiture avec finesse. « C'est une qualité vraiment admirable que de se dispenser des ingrédients qui doivent être présents selon les conventions et d'avoir l'assurance nécessaire pour le faire. »

Elle se distingue avec discrétion, ce n'est pas une voiture de « m'as-tu vu ».

Le minimalisme a toujours formé le socle du langage de Polestar en matière de design. Le dépouillement sert à souligner à la fois les grands traits et les détails. La silhouette de la Polestar 2 est l'un des éléments mis en valeur. Selon M. Livingstone, l'une des impressions qui s'imposent au premier regard est celle d'une bicorps dotée de proportions bien à elle. « Elle est plus haute que les autres bicorps et sa robustesse est démentie par le langage de ses formes », estime-t-il.

« Elle emprunte des caractéristiques aux coupés et aux crossovers, les combine de manière singulière, le tout galvanisé par le fait qu'il s'agit d'une Polestar », à l'instar d'éléments tels que son allure haute, déjà mentionnée, et sa face avant, « volontaire sans être agressive, et qui indique que cette voiture n'est pas là pour amuser la galerie ».

« Elle se distingue avec discrétion, ce n'est pas une voiture de "m'as-tu vu". »

Le minimalisme ne se limite pas au design. Les couleurs et les matériaux disponibles sur la Polestar 2 ont été soigneusement choisis, et il vous faudra voir ailleurs si vous êtes à la recherche d'une voiture orange façon « coucher de soleil à Las Vegas » avec intérieur rococo en velours pourpre. Cela a deux conséquences : cela permet de garantir un bon assortiment de toutes les combinaisons de matériaux et de couleurs et de donner à la Polestar 2 une certaine accessibilité. « Le véhicule ne change pas tout à coup de caractère une fois que vous montez à bord », constate M. Livingstone. « Les couleurs, les matériaux, l'absence de tissu à décoration florale : voilà une voiture dans laquelle tout le monde peut être à l'aise, accommodante plutôt qu'exigeante. »

Cela n'est qu'un petit échantillon de ce que Sam Livingstone avait à dire au sujet du design de la Polestar 2 (le reste est disponible dans la vidéo ci-dessus) et ce que nous avons entendu nous a fait plaisir. Communiquer à l'aide d'une langue qui vous est familière est une chose, constater que quelqu'un d'autre a compris ce que vous dites, que quelqu'un d'autre a saisi, en est une autre.

Il semblerait que Sam ait saisi.

Connexe

Temps forts de l'été 2021

Cette saison estivale s'est caractérisée par des collaborations, des campagnes et des événements. Comme chaque été, nous l'avons fait à la manière de Polestar.

Polestar © 2021 Tous droits réservés
Changer de lieu: