Stefan Kinell

Stefan Kinell est celui qui veille à la disponibilité des points de charge pour votre Polestar, depuis les solutions de charge à domicile jusqu’à l’accès aux infrastructures publiques.

Qu’aimez-vous par-dessus tout dans votre travail ?

J’ai vraiment le sentiment que nous changeons les choses en participant à la création d’un avenir durable. Mais c’est aussi la démarche que j’apprécie : rien n’est figé, c’est une dynamique de découverte à mesure que l’on progresse. On apprend à accomplir certaines choses tout en les réalisant. Le contact avec beaucoup de gens actifs dans différentes disciplines est aussi très enrichissant.

Qu’avez-vous accompli chez Polestar dont vous êtes très fier ?

Chaque fois qu’un client s’inquiète de l’autonomie ou de la recharge de la batterie, je lui explique tout et il repart la mine soulagée. Je sais alors que j’ai contribué à orienter un automobiliste vers une conduite durable.

Quelle fonction aimeriez-vous occuper si vous n’aviez pas déjà celle-ci ?

Chaque fois que j’arrive à un nouveau poste, il m’enchante. J’apprécie particulièrement de construire quelque chose. Vivre de l’intérieur la transition des énergies fossiles vers l’électricité durable est pour moi une motivation. Je ne voudrais pas d’un autre poste, car nous n’en avons pas terminé ici.

Si vous aviez un super-pouvoir, quel serait-il ?

Pouvoir nager sans avoir à remonter en surface pour respirer, juste descendre et tout visiter. Ce serait formidable. Lire dans les pensées ou d’autres pouvoirs de ce genre ôterait beaucoup de piment à la vie.

Préféreriez-vous être capable de courir à 100 km/h ou de voler à 10 km/h ?

Instinctivement, je dirais courir, mais comme je fais de la course à pied, ce serait de la triche. Il me manquerait le plaisir de l’effort. Donc je choisirais de voler. Ce serait incroyable de changer de point de vue, de prendre de la hauteur et de flotter dans les airs.

Connexe

BreaZea donne aux bioplastiques une identité via l'odeur

Jusqu'au 1er mai 2022, l'espace Polestar à Gand sentira bon l'économie circulaire et ce, grâce au « crafting plastics! studio (DE/SK) i.s.m. OFFICE MMK (DE)- BreaZea (Breathe In/ Breathe Out) ». Cette cloison de séparation modulaire fabriquée en bioplastique sent le caramel, le sucre et le maïs. Nous nous sommes entretenus avec les créateurs de l'œuvre, Moritz Maria Karl et Vlasta Kubušová.

Ne manquez pas les dernières actualités de Polestar

Nos bulletins d'information sont un concentré de toutes les dernières nouvelles de Polestar : nouvelles, évènements, informations sur les produits, et plus encore.

S'abonner
Polestar © 2022 Tous droits réservés
Changer de lieu: