Tout simplement, en vacances. Avec la Polestar 2.

Cette année, Bart a choisi de partir en vacances en voiture, avec sa femme Moniek et leurs deux filles. Destination : le Danemark, avec la Polestar 2. La famille part souvent en vacances en voiture, mais elle avait l'habitude de le faire avec une voiture classique. La conduite électrique entraîne-t-elle un stress et une préparation supplémentaires, ou est-ce principalement dans votre tête? Bart vous raconte son aventure.

Premier jour, je suis prêt à partir au Danemark avec ma famille. En chemin, nous passerons la nuit à Hambourg, en Allemagne. Parce que ma femme et moi, et surtout nos filles, âgées de 6 et 9 ans, ne voulons pas passer trop de jours sur la route. Selon les idées préconçues, un tel voyage sur route avec une voiture entièrement électrique serait difficile, voire impossible. Cet été, nous voulons leur prouver le contraire avec notre Polestar 2.

Nous partons avec une batterie pleine, et vous pouvez tracer l'itinéraire à l'avance afin de savoir comment conduire et où vous pouvez recharger. Pour ma part, je me fie principalement aux applications de navigation du système Android intégré de la Polestar, à savoir ABRP (A Better RoutePlanner) et Google Maps. Ces applications vous indiquent où vous pouvez conduire avec la charge actuelle de la batterie et où se trouve l'aire de repos la plus efficace pour une recharge rapide. Vous pouvez également indiquer vos préférences pour les types de chargeurs (rapides). Vous pouvez même voir à l'avance le coût d'une charge rapide, ce qui est pratique ! Votre propre planification d'itinéraire sert donc principalement de soutien.

Le premier arrêt se situe 210 km plus loin, près de Duisbourg en Allemagne, non loin de la frontière néerlandaise. Branchez, tenez une carte contre le lecteur et c'est fait. Selon la voiture, je dois recharger ici pendant 17 minutes pour pouvoir me rendre à la  prochaine aire de repos avec une marge suffisante. Finalement, nous restons un peu plus longtemps que prévu. La batterie est donc à nouveau bien remplie.

Le deuxième arrêt se trouve 214 km plus loin, le long de l'autoroute allemande, sur un parking d'autoroute bien entretenu et doté de toutes les commodités, où nous passons une quarantaine de minutes avec un arrêt sanitaire et une petite promenade. Un quart d'heure aurait suffi pour que la voiture se rende à Hambourg.

À Hambourg, je n'ai ressenti aucun stress lié à la planification : l'infrastructure de recharge est déjà assez bien développée dans cette ville et il y a une station de recharge publique à 100 mètres de l'hôtel. Dans l'ensemble, le voyage avec la Polestar 2 s'est déroulé sans encombre, avec seulement une petite perte de temps due à la flânerie volontaire en cours de route. Si j'avais suivi parfaitement les instructions du planificateur d'itinéraire, nous n'aurions dû attendre qu'une bonne demi-heure. Mais de cette façon, nous sommes arrivés très détendus.

Le jour suivant, nous prenons le ferry pour Copenhague. La navigation de l’ABRP semble être un peu trop prudente, car nous faisons un arrêt de 7 minutes sur le chemin du ferry. À la station de recharge, il y a une belle aire de jeux pour les enfants. Je suis impressionné par la modernité des stations de recharge où nous nous arrêtons, elles sont bien plus agréables que les aires de stationnement ordinaires, parfois miteuses et remplies de camions. Toutefois, il s'agit d'une pause superflue, car même sur le bateau, il est possible de recharger la voiture. Quarante-cinq minutes plus tard, nous arrivons au Danemark, objectif atteint !

Le lendemain, nous décidons d'aller à Tivoli, le parc d'attractions situé au centre de Copenhague, près de la gare centrale, ou Hovedbanegård. Le plan initial était de prendre le métro pour se rendre à la station, mais Copenhague facilite la tâche des conducteurs de véhicules électriques : non seulement il existe des stations de recharge bien situées dans la ville, mais vous pouvez également garer votre voiture entièrement électrique gratuitement. Je choisis alors de me rendre au parc d'attractions en voiture, dans le confort  et sans la moindre douleur.

Plus tard durant nos vacances, nous voulons faire un peu de Suède dans notre road trip, car c'est là que se trouve notre Polestar. Nous prenons le ferry de Helsingør à Helsingborg et roulons un peu dans le nord du pays, puis reprenons le ferry et empruntons le célèbre pont Öresund de Malmö à Copenhague. Il offre des vues magnifiques, tant à l'intérieur des terres que sur le pont lui-même. Un must sur cette route, même si vous devez payer le péage. Nous reviendrons certainement en Suède.

Notre voyage au Danemark s'est malheureusement terminé après plus d'une semaine. Il est temps de rentrer chez soi. Nous décidons à nouveau de passer la nuit en Allemagne, cette fois à Brême. Nous partons avec 45% de la batterie restante, ce qui est suffisant pour environ 200 km dans la Polestar 2. D'ailleurs, sur le chemin, nous rencontrons une autre Polestar 2 au chargeur rapide Ionity. En raison des embouteillages sur l'autoroute, nous ne sommes arrivés à Brême que vers 20 heures.

Au total, nous avons parcouru plus de 2 800 km en une semaine et demie, ni plus ni moins que ce que nous aurions fait dans une voiture classique. Les préjugés sont faux, car ce ne sont pas les pauses de chargement qui ont coûté beaucoup de temps, mais les embouteillages que nous aurions dû subir avec n'importe quelle autre voiture. La prochaine fois, nous nous préparerons encore moins !

La Polestar 2 a confirmé ce que je constate également lors de mes déplacements quotidiens. Non seulement en termes de look et d'intérieur, mais aussi d'accélération. Lors d'un voyage en voiture, la conduite à une seule pédale est un véritable atout pour une conduite détendue. Le meilleur ? Il s'agissait de l'ordinateur de bord Android, avec ses applications très utiles et toujours à jour.  Vous partez en vacances avec la voiture électrique ? Eh bien, non. Tout simplement en vacances.

Connexe

Voiture sur circuit.

Goodwood Festival of Speed 2022

Nous sommes de retour au célèbre Festival of Speed de Goodwood. Nous gravissons la colline, comme le dit si bien Kate Bush dans son titre Running up that hill. La colline, c’est l’emblématique Goodwood hill. Et la voiture, c’est le prototype inédit de la Polestar 5.

Ne manquez pas les dernières actualités de Polestar

Nos bulletins d'information sont un concentré de toutes les dernières nouvelles de Polestar : nouvelles, évènements, informations sur les produits, et plus encore.

S'abonner
Polestar © 2022 Tous droits réservés
Changer de lieu: