Retour Polestar

Polestar Precept

Parfois, tout se rejoint. Toutes les ambitions, les espoirs, les aspirations, les rêves et les projets.

Chez Polestar, c'est ce qui vient de se passer. Nos ambitions en matière de développement durable, nos projets technologiques et nos aspirations en matière de design se sont tous rejoints. Se sont imbriqués l'un dans l'autre. Ont fusionné. Et nous avons donné un nom à cette harmonie.

Nous l'appelons la Polestar Precept.

Voyez par vous-même.

Precept

Polestar a un projet : créer, grâce à des matériaux durables, de nouvelles possibilités en matière de design tout en redéfinissant le haut de gamme, combler le fossé entre le conducteur et la voiture grâce à la technologie, et encourager la langue de design à toujours évoluer. La Polestar Precept représente l'aboutissement de ce projet.

Il ne s'agit toutefois pas d'une lubie de science-fiction : les matériaux durables et recyclés de la Precept peuvent d'ores et déjà être produits, son design est futuriste mais réaliste, et sa technologie est celle d'un futur proche, si proche qu'elle est presque contemporaine. Nous avons emprunté à demain, pas à la fin du siècle. Cette voiture constitue l'étape suivante, pas un bond en avant.

La Polestar Precept n'est pas une voiture concept, c'est une voiture engagement. C'est une déclaration d'intention, un principe qui régira nos actions.

C'est un précepte.

Precept news

« L'esthétique de la Polestar Precept est ancrée dans la technologie de pointe plutôt que dans des références historiques de l'automobile », explique le directeur du design de Polestar, Maximilian Missoni, à propos du design de la Polestar Precept. « Notre objectif était de remettre en cause les conventions et les traditions de l'automobile et d'ouvrir un chapitre totalement nouveau du design d'avant-garde. »

Découvrir le design

Le chemin qui mène vers une plus grande durabilité est infini. De nouvelles améliorations peuvent toujours être obtenues, de nouvelles technologies peuvent toujours être employées et de nouvelles solutions peuvent toujours être appliquées. C'est une véritable histoire sans fin.

En savoir plus

Le haut de gamme avec une raison d'être : c'est ce que représente pour nous le matériau 3D Knit qui recouvre les sièges de la Precept. Fait d'un seul fil, ce matériau singulier convient, tant à l'œil qu'au toucher, à un véhicule haut de gamme et, si diverses variantes de ce matériau ont déjà été utilisées dans le monde de la mode, nous l'avons introduit dans l'automobile, et pas seulement pour regarder.

En savoir plus

Optimisé par Google. Cette expression s'applique à un nombre toujours croissant d'appareils intelligents, des téléphones aux réfrigérateurs. Elle s'applique désormais aux voitures.

Voir le système

La Polestar Precept est à la fois ambitieuse et logique, elle constitue l'étape suivante de l'odyssée de Polestar en matière de design, ainsi qu'une vision d'un avenir qui n'est pas si lointain. Elle est dotée du futur système d'infodivertissement de Polestar pour davantage de sécurité, moins de distractions et une expérience utilisateur entièrement contextualisée. Tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, ses matériaux innovants sont durables et recyclés et, plutôt que de les cacher ou de les occulter, nous les avons mis en avant pour montrer leurs caractéristiques uniques.

La prochaine étape de l'infodivertissement

Nous nous sommes associés avec Google pour concevoir un système d'infodivertissement à base Android s'intégrant harmonieusement à la Polestar 2. Nous avons réalisé que l'expérience numérique à bord des automobiles souffrait de certaines insuffisances : navigation inadéquate, applications n'étant que l'ombre de leurs équivalents sur smartphone et une reconnaissance vocale dont il vaut mieux ne pas parler.

La prochaine étape s'appuiera sur l'actuelle expérience connectée de la Polestar 2. L'Assistant Google évoluera pour devenir un copilote encore plus utile. Ainsi, il utilisera une technologie avancée de reconnaissance vocale pour couvrir davantage de langues, comprendre les accents locaux et offrir une expérience plus personnalisée. La diffusion en continu de vidéos depuis votre application ou service favori sera disponible pendant le chargement de la batterie de votre voiture. Vos préférences en matière d'éclairage, de climatisation ou de réglage des sièges seront automatiquement prises en compte pour une expérience de conduite homogène.

C'est inédit en matière d'expérience embarquée et la Polestar sera la première à pouvoir s'en vanter.

Oculométrie et proximité

Vous n'êtes pas obligé de tout savoir.

Ce qui n'était qu'un reproche adressé aux curieux est devenu l'un des principes directeurs en matière de conception d'interfaces homme-machine (IHM). Au fur et à mesure que la taille des écrans augmente et que leur résolution s'améliore, des fonctions toujours plus nombreuses sont imaginées pour « améliorer l'expérience à bord », et l'accent s'est déplacé des informations importantes que les écrans affichent vers leurs couleurs, leur interactivité et, il faut l'avouer, la distraction qu'ils peuvent occasionner.

Ce n'est pas seulement inutile, c'est dangereux. Les écrans aux couleurs vives et à l'aspect ludique sont beaux, mais ils attirent le regard. Dans l'obscurité, ils peuvent grandement gêner la vision de la route. Polestar a adopté une double démarche pour que l'IHM ne fournisse que les informations les plus importantes, au moment où le conducteur en a besoin.

La première, c'est l'oculométrie (eye tracking). L'IHM sait à tout moment où se porte le regard du conducteur et adapte le fonctionnement des différents écrans de la voiture en conséquence.

La seconde a trait à la proximité. Lorsque l'écran détecte qu'un occupant tend la main dans sa direction, il réagit de plusieurs façons : davantage d'informations sont affichées, les boutons et curseurs sont agrandis pour faciliter la manipulation et l'intensité lumineuse de l'écran est accrue.

Vous n'êtes pas obligé de tout savoir, tout du moins pendant que vous conduisez. La nouvelle IHM de Polestar affiche ce que vous devez savoir, quand vous en avez besoin.

Un nouvel usage des plastiques

Le plastique aborde sa troisième ère.

Considéré à ses débuts comme un matériau révolutionnaire, le plastique avait tout d’une solution miracle. Aussi transparent et malléable que le verre, mais beaucoup moins fragile, le plastique a été employé dans une infinité d’applications.

Mais malgré sa nature recyclable, l’inadaptation des programmes de recyclage et la faible valeur résiduelle du plastique ont eu raison de son statut de produit miracle : la majorité du plastique usagé a fini dans des décharges. Et dans les océans. Au rythme de 8 millions de tonnes par an.

Pourtant, le plastique est peut-être en passe de se racheter une conduite. De nouvelles filières se créent pour valoriser le plastique usagé, au moyen de techniques novatrices et de solutions originales. D’ailleurs, nous en mettons quelques-unes en pratique.

3D-knit

La première technique est un tricotage 3D. Composé à 100 % de bouteilles de PET recyclées, ce textile tissé est déjà bien connu du monde de la mode et des chaussures. D’aspect supérieur à la vue et au toucher, il réduit le gaspillage ; quant au procédé de fabrication, il ne produit aucun déchet, car la matière peut se confectionner à la demande.

Le deuxième matériau est le nylon 6 recyclé, qui provient des filets de pêche usagés. Un réseau international de collecte fournit les filets. Ce plastique qui aurait fini rejeté en mer est ainsi récupéré via un approvisionnement auto-entretenu.

La troisième solution est le liège, de la même filière que les bouchons du secteur vinicole. Ce matériau, de même que les déchets du procédé de transformation du liège, forme une partie des éléments intérieurs en PVC.

Enfin, le quatrième est constitué des fibres de lin tissées du fabricant Bcomp, dont le matériau innovant powerRibs™ forme les panneaux des sièges arrière.

Aucun de ces matériaux n’est choisi au détriment du design ou de la qualité. « Au contraire, ils permettent des exécutions encore plus qualitatives, avant-gardistes, contemporaines et élégantes, au bénéfice du design de nos produits », rétorque Maximilian Missoni, directeur du design chez Polestar. « Nous avons pu tirer une nouvelle approche esthétique de ces contextes et technologies de nouvelle génération, dans une perspective de progrès durable de la société. »

Le plastique s’est donc réinventé plusieurs fois : du matériau miracle au fléau environnemental, il représente maintenant une nouvelle définition du premium pérenne. Dans sa troisième ère, le plastique s’est tracé une nouvelle voie, dans laquelle son incroyable durée de vie s’est transformée en atout.

Moins de plastique dans les océans. Davantage de premium dans les Polestar.

Polestar et Bcomp

De temps en temps, la réalité rejoint la science-fiction.

Depuis que la science-fiction existe, l’alliance de la technologie et des tissus vivants est un thème d’anticipation récurrent. Au même titre que la biologie se substituant à la mécanique. Or, il arrive parfois qu’une idée de science-fiction soit non seulement applicable en réalité, mais en plus incroyablement utile. C’est le cas des matériaux fabriqués par Bcomp.

Implanté à Fribourg, en Suisse, Bcomp est un novateur dans le domaine des fibres composites naturelles. L’entreprise produit depuis 2003 des matériaux écologiques pour une variété d’applications. Le rapport avec la science-fiction devenue réalité ? Ces matériaux sont constitués de fibres organiques. Nous nous sommes associés à Bcomp pour employer deux de ses matériaux composites révolutionnaires.

Des matériaux intérieurs et extérieurs innovants

Le premier, baptisé ampliTex™, est à base de fibres de lin tissées. Employé par exemple dans l’habitacle d’une voiture, il atténue les vibrations et réduit le poids total. Les fibres sont transformées par action mécanique et non chimique. Quant au lin en lui-même, il épuise beaucoup moins les sols que d’autres cultures.

Le deuxième matériau se nomme powerRibs™. Il est lui aussi constitué de lin. Formant une structure 3D à l’arrière d’un panneau, il en augmente considérablement la résistance et la rigidité. Ainsi, le panneau lui-même peut être plus mince qu’un matériau traditionnel, avec des gains de légèreté et de matière à la clé. Mieux encore, il réduit les vibrations de 250 %. Outre ce résultat stupéfiant, il peut même mieux réagir qu’un matériau conventionnel en cas d’accident.

De tels matériaux d’avant-garde composés de matières organiques n’existaient auparavant que dans les récits d’anticipation lointaine. Mais bientôt, ils feront concrètement partie des Polestar.

Ne manquez pas les dernières actualités de Polestar

Nos bulletins d'information sont un concentré de toutes les dernières nouvelles de Polestar : nouvelles, évènements, informations sur les produits, et plus encore.

S'abonner
Changer de lieu:

Select your region

Europe

Asia-Pacific