Nouvelles

Derrière le design : entretien avec Nahum Escobedo

La Polestar Precept est une déclaration : elle atteste de l'orientation que désire prendre la marque. Dans ce cadre, nous avons parlé à loisir des innovations en matière de technologie, de matériaux et de design de la Precept, mais nous n'avons pas évoqué ce qui a inspiré ce design. Nous avons donc rencontré Nahum Escobedo, designer extérieur principal, pour en discuter.

Nous voulons produire des voitures belles et captivantes, mais nous devons garder à l'esprit le fait que l'industrie automobile doit changer.

Quelle a été votre principale inspiration dans le design de la Precept ?

Je me suis toujours intéressé aux avions et aux technologies, et mon inspiration provient donc souvent de là. Depuis le début de mes études de design, je suis attiré par l'esthétique scandinave : la simplicité, le minimalisme, la fonctionnalité. Par ailleurs, lorsque votre patron a une vision claire et enthousiasmante de ce que doit être ce produit, c'est évidemment aussi très stimulant.


En quel sens la Polestar Precept représente-t-elle la prochaine étape de l'évolution du langage de design de Polestar ?

Elle pose très solidement les bases de l'aspect des futures voitures Polestar. Nous voulions vraiment mettre l'accent sur nos valeurs fondamentales de performances pures et d'avant-garde, et la Precept est restée fidèle à ces valeurs. Dès le départ, Max [Missoni, directeur du design de Polestar] et Thomas [Ingenlath, directeur général de Polestar] ont indiqué très clairement que la Precept devait transmettre ce que nous représentons en tant que marque.


Quels sont les éléments qui définissent le design de la Precept ?

L'aérodynamique, ainsi que l'élimination des ouvertures inutiles, qui font tellement cliché en design automobile. Pour moi, les bas de porte ressemblent à des ailes d'avion, et les feux arrière rappellent beaucoup l'aéronautique. Visuellement, elle est aérodynamique, et en matière d'aérodynamique, elle est aérodynamique [rire]. Dans mon travail sur les futurs projets de Polestar, j'ai beaucoup collaboré avec un spécialiste de ce domaine. Il était donc naturel d'incorporer ces éléments dans mon travail sur la Precept. La voiture est également définie par l'accent mis sur la technologie, comme la SmartZone. Souvent, les yeux sont attirés par la calandre, et jusqu'à présent, c'était un peu à celui qui ferait la calandre la plus grosse [rire]. Nous avons donc réfléchi à la façon dont nous pourrions vraiment nous différencier tout en produisant quelque chose de beau. Ce que je veux dire, c'est que nous sommes passés de la respiration à la vision, avec cette technologie qui scrute l'environnement de la voiture. Et, bien sûr, il y a aussi les matériaux recyclés et durables présents un peu partout dans la Precept.

Pourquoi avoir choisi de faire de la Precept un véhicule beaucoup plus proche de la réalité que la plupart des voitures concept ?

Auparavant, nous devions produire des voitures concept car c'était une façon de repousser les limites du design et de la technologie. Aujourd'hui, la technologie progresse rapidement, ce qui nous permet d'être beaucoup plus créatifs pour présenter des ambitions et des idées qui sont à la fois conceptuelles et beaucoup plus proches de la réalité. Les gens aiment les voitures concept, mais ils savent qu'ils ne verront jamais rien qui leur ressemble sur la route, et lorsqu'ils constatent ce que ces marques mettent effectivement sur le marché, ils sont très déçus. Nous ne voulions pas faire ce genre de promesses trompeuses, et nous nous sommes donc attachés à produire une belle voiture qui soit à la fois futuriste visuellement et disponible dans un avenir proche.  La durabilité, s'efforcer de ne pas gaspiller des matériaux et des ressources, est également un élément important. Nous voulons produire des voitures belles et captivantes, mais nous devons garder à l'esprit le fait que l'industrie automobile doit changer, tant dans le domaine de l'utilisation de matériaux recyclables que dans celui du design.


Quel est l'élément de design de la Precept que vous préférez et pourquoi ?

Question difficile ! J'aime beaucoup l'arrière. Il a cette touche aérodynamique très high-tech, il est minimaliste, il est futuriste, et tout ce qui s'y trouve a une fonction.


La Precept est-elle une voiture concept ? L'appellation de « voiture engagement » ne conviendrait-elle pas mieux ?

C'est une question très intéressante, car le mot « engagement » peut effrayer [rire]. Je l'envisage davantage comme une « voiture d'un avenir proche ». Il s'agit de notre vision, elle affiche nos valeurs fondamentales et elle n'est pas si éloignée de la réalité. Nous n'avons jamais voulu en faire une voiture concept. Quand je vois le mot « concept », je pense à « con artist », vous savez, l'escroc. Une voiture concept, c'est quelque chose qui pourrait ne jamais voir le jour. C'est une illusion. La Precept, à l'inverse, est une voiture qui établit la norme. C'est le début de quelque chose de nouveau.

Associé

Âmes sœurs : Circulor

Circulor est une société qui aide d'autres entreprises à renforcer le caractère durable et transparent de leurs chaînes d'approvisionnement à l'aide de la technologie des chaînes de blocs. Nous nous sommes entretenus avec son directeur général et cofondateur, Doug Johnson-Poensgen, pour discuter de la traçabilité en tant que service, de la démonstration du caractère responsable du sourçage et du rapport d'analyse de cycle de vie récemment publié par Polestar.

Polestar © 2021 Tous droits réservés
Changer de lieu: