Nouvelles

De l’art pour de l’art

Préserver une œuvre d’art n’est pas une mince affaire. La lumière, les polluants, l’humidité et divers autres facteurs peuvent avoir une incidence négative sur ce que nous considérons traditionnellement comme une œuvre d’art. Cependant, il y a aussi les pièces qui dévoilent leur valeur hors des musées. Comme la Polestar 1, par exemple.

La Polestar 1 entrant dans sa dernière année de production et étant donc destinée à devenir un objet de collection, nous permettons, avec l’initiative «De l’art pour de l’art», aux propriétaires potentiels d’avoir une approche un peu différente des choses. D’ici fin 2021, les collectionneurs d’art pourront acheter la Polestar 1 en échange d’une œuvre d’art. Cela en fait la seule voiture au monde à pouvoir être acquise en utilisant l’art comme monnaie.

La Polestar 1 a été conçue et fabriquée avec un souci obsessionnel du détail, comme on ne l’a encore jamais vu dans le monde des voitures hybrides hautes performances. Elle a donc plus que mérité sa place dans n’importe quelle collection, que ce soit en tant qu’œuvre d’art ou véhicule.

 Theodor Dalenson, un conseiller en art privé de renommée internationale, évaluera les pièces soumises pour déterminer si leur valeur correspond au prix de la Polestar 1.

 La Polestar 1 estompe les frontières entre véhicule et art. Entre garage et galerie. Et contrairement à d’autres œuvres d’art, elle peut être exposée aux éléments.

Associé

Auto Shanghai 20201

La Chine est le plus grand marché de VE au monde. C’est aussi la deuxième patrie de Polestar, le pays qui accueille toutes nos usines de fabrication et qui nous permet de réaliser nos ambitions en matière de technologie et de conception à une échelle suffisamment grande pour véritablement mener (voyez le résultat) la révolution de la mobilité électrique.

Polestar © 2021 Tous droits réservés
Changer de lieu: