La relation compliquée du cuir et de la durabilité

Pour atteindre la neutralité climatique, nous devons tout recommencer. Repenser et refaire. Explorer, élaborer et comparer. La durabilité doit être au cœur du choix des matériaux et de la façon dont ils sont intégrés dans la conception. Elle ne peut être obtenue lors d'une phase ultérieure du processus. Elle doit être assurée dès la première étape.

Commençons par le commencement. Quel matériau peut être considéré comme durable et comment le définir? Selon l'université Rutgers, un matériau est durable s'il « peut être fabriqué dans les quantités requises sans épuiser des ressources non renouvelables et sans perturber l'état d'équilibre établi de l'environnement et des systèmes de ressources naturelles clés. »

Certains secteurs ont un grand retard à rattraper en ce qui concerne la durabilité. Tandis que d'autres ouvrent la voie, comme le monde de la mode. De nombreuses entreprises de cet univers sont en train d'explorer, d'élaborer et d'utiliser de nouveaux matériaux durables dans leurs produits, tels que les algues, le mycélium et le cactus.

Dans le secteur de la mode comme dans celui de l'automobile, un seul matériau a été utilisé de façon constante au cours des années, compte tenu de ses propriétés qualitatives et fonctionnelles intrinsèques : le cuir. Cependant, le besoin de recourir à une option plus durable est plus marqué que jamais, en raison des risques de violation du bien-être animal, de la pollution environnementale, des émissions climatiques et de la communauté grandissante des végétaliens. Ainsi des similicuirs sont rapidement devenus prisés, avec plus de vingt types de cuir artificiel différents proposés sur le marché actuellement. Certains sont conçus à base de matériaux naturels, comme les ananas, les champignons et les écorces, alors que d'autres sont fabriqués à partir de plastiques, tels que le cuir PVC, microfibre et PU.

« Chez Polestar, nous suivons attentivement l'évolution des nouvelles solutions pour remplacer le cuir », affirme Fredrika Klarén, responsable de la durabilité. « Malheureusement, à ce jour, aucun de ces matériaux ne fonctionne pour les sièges de voiture, car ils ne répondent pas à nos critères rigoureux en matière de durabilité et d'usure. Le secteur de la mode bénéficie d'autres possibilités pour tester ces matériaux à un stade préliminaire parce que leurs exigences en matière de qualité et de durée de vie sont différentes des nôtres. Toutefois, nous sommes en train d'ajouter davantage de matériaux innovants à notre portefeuille et nous recherchons présentement une solution durable pour remplacer le cuir que nous pourrons, espérons-le, intégrer dans nos voitures un jour ».

Bien que le marché des matériaux à base de plantes continue de pousser (jeu de mots intentionnel), il est pour l'instant évident que les meilleures options de remplacement ne sont pas aussi viables que le cuir véritable, qui est naturel, durable, adaptable et respirable. Et qui peut résister le temps d'une vie s'il est bien entretenu.

Selon un rapport sur la mode responsable réalisé par Lyth's, environ 33 100 recherches en ligne sont effectuées par mois sur le cuir végane, et ce nombre ne cesse d'augmenter. Il est également indiqué que la demande pour le cuir végane écologique a gagné en popularité. Ceci suggère que les consommateurs deviennent de plus en plus conscients que « végane » ne signifie pas nécessairement « durable ».

« Au sein du secteur automobile, les discussions portent généralement sur l'utilisation du PVC comme solution de remplacement au cuir », explique Klarén. « Mais, remplacer complètement le cuir véritable avec une option à base de plastique augmenterait la consommation de PVC, ce qui entraînerait des incidences négatives sur l'environnement, autant lors de la phase de fabrication qu'à la fin de vie du produit. »

« Tandis que nous continuons de rechercher un matériau pour remplacer le cuir, nous avons choisi d'utiliser ce sous-produit de haute qualité provenant du secteur alimentaire, comme le monde de la mode l'a fait », continue-t-elle. « Il est à la fois traçable et approuvé en matière de respect du bien-être. C'est également l'option la plus durable que nous avons à notre disposition aujourd'hui ».

La durabilité commence au tout début. Les phases cinq et six du processus de fabrication d'un produit ne seront pas durables si la première ne l'est pas. C'est pourquoi l'utilisation, l'élaboration et l'exploration de nouveaux matériaux, durables tout au long de leur cycle de vie, constituent la seule façon d'avancer vers l'avenir.

Connexe

Polestar 0 project.

Projet Polestar 0 : Zéro, de A à Z

Une refonte complète du secteur automobile est nécessaire. Nous nous sommes lancés dans cette quête visant à déterminer sur quoi nous pouvons bâtir l'avenir et ce que nous devons éliminer. Parce que, selon notre point de vue, le nouveau chapitre de l'automobile doit s'écrire de A à Z à zéro.

Ne manquez aucune actualité sur Polestar

Nos infolettres sont un véritable recueil des dernières nouvelles sur Polestar : actualités, événements, informations sur les produits et plus encore.

S'abonner
Polestar © 2023 Tous droits réservés
Avis juridiquesQuestions d'éthiqueConfidentialitéCookiesDéclaration d'accessibilité
Changer de lieu: