Défi « Une seule charge » : Denver, Colorado

Pour cette première édition du défi « Une seule charge », nous allons à Denver et dans les Rocheuses pour voir ce que nous pouvons explorer avec une seule charge. Avec une grande élévation et des routes sinueuses escarpées, nous savons que nous devons soigneusement planifier notre itinéraire pour maximiser notre expérience.

Majestic rock formations against a backdrop of a cloudy sky and lush greenery.

Situé à la rencontre des Grandes Plaines et des Rocheuses, Denver est une ville encadrée de pics enneigés et de vastes prairies. Pertinemment surnommé Mile High City, Denver se trouve exactement à un mile au-dessus du niveau de la mer (vous pouvez voir cette information gravée sur les marches du Capitole de l’État). Avec son histoire riche datant du 19e siècle et sa nature qui en vaut le détour , nous avons décidé d’explorer la région.La Polestar 2 mise à jour propose actuellement une autonomie de 655 km (400 miles). La question que l’on se pose est la suivante : « quelle portion de Denver et de ses alentours allons-nous être capables d’explorer avant de devoir recharger la voiture? ». Une charge, un voyage . Avec une grande élévation et des routes sinueuses escarpées, nous savions que nous devions soigneusement planifier notre itinéraire pour maximiser notre expérience.Notre aventure débute au Denver Space dans le cœur de la ville. En nous dirigeant vers l’Ouest pour sortir du centre, nous passons devant l’Empower Field des Broncos de Denver (trois fois champions du Super Bowl et fierté athlétique locale). Malheureusement, l’équipe n’était pas en ville lors de notre visite, nous avons donc fait le premier arrêt de notre voyage d’une seule charge au musée d’art de Denver. Avec un bâtiment au design aussi artistique que les œuvres qu’il renferme, le musée est un attrait à ne pas manquer. L’exhibition actuelle, Desert Rider : Dreaming in Motion , explore les connexions entre le transport et l’identité, en transformant les véhicules associés à la région désertique du sud-ouest en œuvres d’art.

Front view of a pristine white Polestar 2 parked in front of a tall building.
Worm's-eye view of wooden building and clear blue sky.

Après avoir apprécié tous les plaisirs culturels, nous regardons la ville s’éloigner dans notre rétroviseur, alors que nous nous dirigeons vers l’ouest et les montagnes. En quittant l’autoroute, nous avons vite rencontré un panneau indiquant « Red Rocks Entrance 1 ». Visiter Denver sans arrêter au légendaire Red Rocks Amphitheatre aurait été une occasion manquée. Non seulement magnifique, il y a de fortes chances que votre groupe de musique préféré joue ici.La construction de ce légendaire amphithéâtre a commencé il y a quelque 70 millions d’années . Il va sans dire qu’aucun humain ne l’a façonné. C’est plutôt un phénomène géologique appelé l’orogenèse du Laramide qui a poussé les monolithes de 300 pieds autour de la scène. Tandis que ces roches créent une toile de fond dramatique et unique, elles ont également un impact sur le son. Plutôt que de le refléter, elles l’absorbent, créant un effet acoustique distinct. Des performances iconiques données par les Beatles, U2, Jimi Hendrix et Diana Ross (pour n’en nommer que quelques-uns) ont eu lieu à ce site naturel.Il est intéressant de noter que le magazine de musique, Pollstar (petit clin d’œil au nom bien choisi) a renommé son prix pour le meilleur petit concert extérieur pour l’appeler le « Red Rocks Award ». Ce changement a eu lieu après avoir donné la récompense à Red Rocks pour la onzième fois. 

Car in beautiful nature with focus on the sun-drenched mountains reflected in the rear-view mirror.

Après un peu plus d’une heure de route dans les montagnes, nous atteignons la Mt Evans Road. Notre aventure nous présente alors le défi de choisir où s’arrêter pour admirer les points de vue, alors que chaque virage nous amène vers des panoramas plus impressionnants les uns que les autres.Les mots ne rendent pas justice à l’expérience. Dans ce genre de moments, le mieux est de laisser les photos parler d’elles-mêmes.

01/09

Dans la photo ci-dessous, on peut voir les colonnes émeraudes du Red Cliff Bridge qui ressortent sur un paysage de forêts vert foncé et de rochers abrupts. Finalisée en 1941, sa construction a été rendue possible grâce à l’engagement des travailleurs qui passaient des journées entières suspendus dans des harnais voltigeant au-dessus du canyon, malgré les tempêtes hivernales et les vents violents.Notre aventure prend fin à ce pont. Mais la vôtre n’a pas à s’arrêter. Nous avons remarqué de nombreuses stations de recharge le long de la route pour ceux qui souhaitent continuer leur itinéraire. Pour voir ces paysages de vos propres yeux, faites de l’autoroute I-70 Ouest votre étoile polaire, mais n’oubliez pas de vous arrêter ou de prendre des routes secondaires pour trouver les vrais joyaux.

Connexe

Tanja Sotka approaching her Polestar 2.

Au-delà de la route : Tanja Sotka

Bienvenue à notre troisième épisode « Au-delà de la route », une série dans laquelle nous soulignons les histoires des propriétaires de Polestar à travers le monde. Dans cet épisode, nous avons rencontré Tanja Sotka, agente immobilière, dans la région éloignée et sereine de la Laponie en Finlande. Ici, elle trouve tranquillité et raison d’être.