Nouvelles

Journal 11.2

Il faut plus que du vent pour évaluer l'aérodynamisme d'une voiture. Plus précisément, il faut un ventilateur de 3 tonnes, un tunnel d'acier de 11 mètres de diamètre et 163 mètres de long, un échangeur thermique de la taille d'un mur, 24 heures de simulations sur ordinateur, d'innombrables quarts de travail de 6 heures et autant de vapeur et de fumée d'azote liquide que nécessaire.

Soufflerie

Les essais en soufflerie servent à évaluer différentes facettes du comportement d'une voiture : l'aérodynamique, la thermodynamique, le confort thermique, l'efficacité énergétique, l'environnement interne et la contamination. Tout ce qui a trait au vent est mesuré, que ce soit les émissions potentielles provenant des matériaux utilisés dans l'habitacle ou encore la combinaison de la résistance à l'air et au roulement que la voiture doit surmonter pour avancer. La Polestar 1 doit être soumise à ces tests, comme toutes les autres voitures.

En bref Longueur totale (zone de test) : 74,55 m Largeur totale (zone de test) : 29,90 m Longueur du circuit : 165,30 m

Plusieurs éléments de design ont un effet sur l'aérodynamisme de la Polestar 1, le plus original étant l'aileron arrière actif qui se déploie automatiquement lorsque la voiture atteint 100 km/h et se rétracte à une vitesse inférieure à 70 km/h. L'aileron arrière est une solution innovante visant à optimiser la performance de la Polestar 1 en générant un appui aérodynamique sur l'essieu arrière. Il doit évidemment être testé pendant les essais de soufflerie. Les calandres latérales inférieures sont un autre élément de conception qui devra être pris en compte. Situées dans des cavités se trouvant à l'avant et au bas de la voiture, ces calandres peuvent être ouvertes ou fermées pour refroidir efficacement les batteries et les autres composants électriques.

Les tests se déroulent sous le regard vigilant de Lennert Sterken, ingénieur d'analyse principal et titulaire d'un doctorat en aérodynamique, ainsi que d'une équipe d'employés de la soufflerie. « Évidemment, du point de vue de l'aérodynamique, nous aimons la combinaison de l'aileron arrière actif avec la ligne de toit qui est basse », déclare l'ingénieur à propos de la Polestar 1.

La Polestar 1 subira ensuite d'autres tests dans les déserts brûlants de l'Arizona, car il n'est pas possible de recréer en soufflerie les conditions nécessaires pour réaliser tous les essais d'aérodynamique requis. Il faut plus que du vent pour évaluer l'aérodynamisme d'une voiture et la Polestar 1 a réussi ses tests en soufflerie. Ne manquez pas le chapitre 3, dans lequel nous aborderons en détail le processus d'essai des amortisseurs.

Connexe

L’outil bêta « Group Sessions » de Spotify permet aux amis de se partager le contrôle des playlists

Tout le monde en connait au moins un … Un conducteur qui revendique le droit de gérer le système audio dès qu’il s’installe derrière le volant, faisant ainsi jouer son album préféré en boucle et sans arrêt. Chers passagers, il est temps de prendre votre place, il est temps de mettre un terme au pouvoir des conducteurs qui imposent leurs playlists.

Polestar © 2021 Tous droits réservés
Changer de lieu: