Cette route écossaise est-elle la meilleure destination du moment pour les VE?

Les infrastructures de recharge de VE se développent à un rythme fulgurant. Dans la dernière année seulement, le R.-U. a installé un nombre record de chargeurs, 16 000, et les É.-U. on compté un total de 165 000 bornes de recharge publiques. S’aventurer hors des sentiers battus à bord d’un VE n’est donc plus un problème. C’est pourquoi nous avons décidé de rassembler une liste de trajets en voiture immanquables, et celle-ci commence par la fameuse route côtière 500. Il existe peu d’endroits aussi isolés que la côte ouest de l’Écosse, mais les récompenses visuelles en valent le détour. Et maintenant, avec des bornes de recharges à votre disposition, les Highlands d’Écosse sont une destination incontournable pour tous les adeptes de VE.

Qu’est-ce que c’est, et pourquoi devrais-je y aller?

Les Highlands sont l’Écosse que l’on imagine lorsqu’on pense au pays. Un vaste territoire parsemé de pics accidentés plongeant dans de mystérieux lochs et des vallées sereines. Le plus connu est, bien entendu, le loch Ness qui dissimule le gentil monstre Nessie (comme les locaux l’ont surnommé), mais le loch Ness n’est qu’un des 30 000 lochs d’eau fraîche en Écosse.

Couvrant près de 26 000 kilomètres carrés des territoires septentrionaux de l’Écosse, les Highlands sont l’endroit parfait pour faire du canoë, du kayak, de la pêche et de la randonnée pédestre dans le pays. Cette région est l’une des moins peuplées en Europe, avec seulement huit personnes par kilomètre carré. Donc si vous prévoyez de venir pendant la saison basse, vous pratiquerez certainement vos passe-temps dans la solitude. (Pour mieux comprendre la faible densité de population de cette région, comparez-la aux 5600 personnes par kilomètre carré vivant à Londres.)

Une grande partie du charme des Highlands se trouve dans son isolement. Sa beauté abrupte et sauvage est presque vierge, mis à part l’occasionnelle maison de pierres blanches qui apparaît sur une colline. Et avec l’absence d’activité humaine, d’autres créatures prospèrent. Des moutons vagabondent dans les montagnes, tandis que les vaches emblématiques de la région broutent dans les plaines, les loutres nagent dans les lochs et les majestueux cerfs déambulent dans les forêts.

Puisqu’il s’agit des Highlands, la réception cellulaire est, au mieux, irrégulière. En d’autres mots, c’est la destination idéale pour toute personne en quête d’une désintoxication numérique

Rugged mountains of west Scotland.
Highland cattle.
Destinations incontournables sur la route

La North Coast 500 (NC500) est une route d’environ 800 kilomètres qui traverse les magnifiques paysages de l’ouest de l’Écosse. Salué par le Conde Nast Traveller comme étant l’un des meilleurs trajets en voiture dans le monde, la NC500 vous conduit à tous les points de vue à couper le souffle, comme le col d’Applecross, le pont Kylesku et Shieldaig, ainsi qu’à des plages et des baies pittoresques.

La partie la plus célèbre de la NC500 est probablement le col menant à Applecross. Reconnue pour ses vues spectaculaires, ses dénivelés prononcés et ces courbes en tête d’épingle, cette route difficile, mais magnifique est à ne pas manquer. Une fois que vous avez atteint le sommet, vous serez récompensé par une vue imprenable de Wester Ross (à ne pas confondre avec le continent fictif du Trône de Fer) et, lors des journées dégagées, l’île de Skye.

Le pont Kylesku est un autre point fort de la NC500. À l’entrée de Kylesku, petit hameau de pêcheurs, ce pont courbé distinct crée une transition harmonieuse entre la terre et le loch. En le traversant, vous verrez le paysage s’ouvrir et offrir une superbe vue sur le loch a' Chàirn Bhàin.

Le château Eilean Donan est l’un des plus photogéniques du pays, vu dans plusieurs films comme le James Bond classique « Le monde ne suffit pas » et « Highlander ». Ce bâtiment emblématique du 13e siècle est situé sur sa propre île, surplombant l’île de Skye et d’où l’on peut observer des dauphins, des marsouins et des loutres.

01/07

The upgraded Polestar 2 on Scottish roads.
Conduire un VE dans l’ouest de l’Écosse

Auparavant un trajet prisé par les amoureux des voitures à essence, ce parcours en voiture classique attire maintenant des conducteurs de VE de partout au pays, grâce au réseau grandissant d’infrastructure de recharge en Écosse (les données actuelles de ChargePlace Scotland montrent qu’il y a plus de 2286 bornes de recharge à travers le territoire). Les visiteurs remarqueront que les côtes et les îles des Highlands sont maintenant parsemées de bornes de recharge. Il n’est donc pas surprenant d’apprendre qu’un récent sondage a désigné la NC500 comme étant « le meilleur voyage en voiture au R.-U. ».

Pour la meilleure expérience possible, assurez-vous d’avoir une carte ChargePlace Scotland et de maintenir votre voiture bien chargée (n’oubliez pas que la réception cellulaire peut être irrégulière à certains endroits). Il existe un mélange de chargeurs rapides et de 7,3 kW sur les côtes, tous propulsé à l’énergie renouvelable. Aux heures de pointe durant l’année, les chargeurs rapides peuvent nécessiter une attente légèrement plus longue.

Routes et sécurité

Il est important de noter que la plupart des routes des Highlands, y compris la NC500, sont des routes de campagnes, certaines n’ayant qu’une seule voie. Lorsque vous conduisez sur celles-ci, il est important de rester attentif. Restez à l’affût des virages serrés, des creux, des sommets sans visibilité et d’autres dangers potentiels.

À plusieurs endroits, les routes ne sont pas clôturées. Cela signifie que vous partagerez l’espace avec tous les adorables animaux locaux. Les conducteurs doivent faire attention aux vaches, aux moutons, aux chèvres et aux cerfs qui errent le long des routes ou sur celles-ci. 

Et n’oubliez pas que, malgré son nom, la NC500 n’est pas une piste de course. Les vaches des Highlands dominent ce sanctuaire naturel.

Polestar 2 in front of Elaine Donan castle.
Scottish road sign.
Quand visiter et qui rencontrerez-vous

En toute honnêteté, il est impossible pour nous de vous dire quel est le meilleur moment pour visiter les Highlands. Toutes les saisons ont leurs charmes. Voici ce que nous pouvons vous dire : peu importe s’il fait soleil, s’il neige, ou s’il pleut, les paysages des Highlands sont toujours magnifiques. C’est le simple fait d’y aller qui compte. Et si vous y allez en décembre, comme nous l’avons fait, vous pourriez vivre les quatre saisons en une seule journée (si vous avez de la chance).

Un autre point fort de notre brève visite est la convivialité et l’hospitalité des Highlanders, qui vous diront sans faute que le plus bel endroit au monde est les Highlands d’Écosse.

Et bien que les Highlanders ont assurément un parti pris, il n’en est pas moins vrai. La seule façon de le découvrir est d’aller visiter cette région.

Connexe

Antti walking away from his Polestar 2.

Qu’est-ce qu’il y a dans mon compartiment à bagages avant : avec Antti Autti

Dans les régions nordiques de la Finlande, où les vents hivernaux rugissent et les paysages enneigés s’étendent à perte de vue, nous retrouvons un homme qui a tracé ses propres pistes dans les pentes de poudreuse. Antti Autti, un planchiste professionnel venant de Rovaniemi en Finlande, a non seulement conquis les pics, mais est également devenu un défenseur du sport, associant son amour pour la planche à neige avec un engagement envers la durabilité.