Beyond the Road : James Hou

Bienvenue à « Beyond the Road ». Dans le cadre de cette série de contenu, nous partageons les histoires de propriétaires de Polestar du monde entier. Pour le deuxième épisode, nous avons rencontré le concepteur d'expérience utilisateur, James Hou, et nous avons discuté de voitures, de conception, de son chien, et de voyages autour du monde.

Voyager autour du monde ensemble 

Le ciel est bleu et l'océan est froid au moment où James Hou arrive à Santa Monica, en Californie, accompagné de sa femme Aki et de leur yorkshire-terrier âgé de trois ans, Kuma. Il vient assister à la toute première journée Polestar, et comme toujours, il se déplace avec sa famille à ses côtés.

Au cours de l'an passé, James et sa famille ont voyagé à travers l'Europe et l'Asie avant de se rendre au Golden State (Californie).

« Il existe tellement de cultures, de personnes et de cuisines intéressantes. La seule manière d'en faire véritablement l'expérience est de voyager. Nous essayons donc de partir en escapade autant que possible », explique James.

Même s'il s'agit de leur première fois à Los Angeles, ce n'est pas la première fois que James et sa famille partent de leur port d'attache, la ville animée de Toronto, pour se rendre à un événement Polestar. La passion de James pour les voyages (et pour Polestar) l'a emmené avec sa famille vers de nombreuses destinations sur sa liste de lieux à visiter, y compris à la capitale du minimalisme scandinave, Copenhague, pour l'événement de lancement de la Polestar 3 en 2022.

Son yorkshire-terrier globetrotteur, Kuma, faisait également parti du voyage à Copenhague, tout comme pour la journée Polestar. Il semble aimer les voyages. Depuis que ses propriétaires lui ont installé un siège d'appoint pour chien personnel dans leur Polestar 2, il peut aussi profiter des paysages en regardant à travers la vitre du siège arrière.

James Hou, his wife Aki and their yorkshire terrier Kuma posing for a photo at Ocean Park, Santa Monica.
Happy dog with big ears wearing a black dog coat.
La voiture fait vraiment ressortir le meilleur de moi-même. C'est pourquoi je l'adore.
James Hou, propriétaire d'une Polestar 2
Une conception pour un concepteur

James a réalisé une partie de son parcours professionnel dans la conception industrielle et possède un œil aiguisé pour les détails. De ce fait, il apprécie tous les types de conception, que ce soit du mobilier, de l'architecture ou des automobiles. Mais, il gagne présentement sa vie dans le domaine de l'expérience utilisateur.

James travaille comme concepteur principal de produits chez Nanoleaf, une entreprise pionnière dans le secteur de l'éclairage écoresponsable qui offre des solutions domotiques pour la maison intelligente. James a pour responsabilité d'améliorer l'expérience des produits numériques de l'entreprise, comme leur application et d'autres plateformes numériques.

La conception constitue également l'une des raisons pour lesquelles James a décidé de choisir une Polestar.  « Le minimalisme et cette conception scandinave comptent parmi les principales raisons de mon choix d'acquérir une Polestar. Et la caméra à 360 degrés. Aujourd'hui, je ne peux pas imaginer ma vie sans cette caméra » explique-t-il avec enthousiasme. « La voiture fait vraiment ressortir le meilleur de moi-même. C'est pourquoi je l'adore. »

Rencontrer des personnes aux vues similaires

La relation de James avec Polestar a commencé il y a longtemps. Il s'est intéressé à la marque avant même qu'elle ait des voitures sur la route, et il joue un rôle actif dans la communauté des propriétaires Polestar.   Alors, quand la communauté a organisé une rencontre des propriétaires de Polestar 2 à Toronto, James y a participé.

« J'ai trouvé cela intéressant de découvrir ce qui nous avait tous réuni, ce que ces personnes aiment au sujet de la voiture, et ce qu'elles essayent de faire avec celle-ci », explique James. « C'était juste vraiment intéressant de rencontrer tout le monde ».

La voiture s'est également révélée être un sujet de conversation en dehors des rencontres de la communauté. En le voyant circuler dans les rues de Toronto, les gens l'arrêtent pour lui poser des questions à propos de la marque et de la conception.

« J'ai parfois l'impression d'être un ambassadeur de la marque, car j'aime tellement la voiture. Je peux passer une demi-heure à parler de la marque, à expliquer la conception et à préciser qu'elle convient aussi aux personnes végétaliennes », affirme-t-il avec une pointe de fierté. « J'aime beaucoup faire découvrir aux gens des caractéristiques de la marque et de la voiture. »

Les attentes par rapport à la réalité

En se rendant à la journée Polestar, James était très enthousiaste de faire la route jusqu'à l'événement et de faire l'expérience de la conduite du prochain modèle de la gamme. Il n'a pas été déçu.

« Pour moi, ce que je retiens principalement de la journée Polestar, ce sont les rencontres que j'ai faites, avec d'autres propriétaires Polestar, mais aussi avec des concepteurs, des ingénieurs et des innovateurs qui travaillent en coulisses. J'étais particulièrement curieux d'en apprendre davantage sur les défis, la créativité et les technologies associés au développement de la voiture que nous adorons tous », commente James. « J'ai hâte de voir les nouvelles voitures sur la route et je suis impatient de pouvoir participer de nouveau à un événement comme celui-ci. »

La passion est le moteur de notre entreprise, et de nos clients. Nous avons de la chance d'avoir des personnes aussi passionnées qui conduisent nos voitures. 

Connexe

Tanja Sotka approaching her Polestar 2.

Au-delà de la route : Tanja Sotka

Bienvenue à notre troisième épisode « Au-delà de la route », une série dans laquelle nous soulignons les histoires des propriétaires de Polestar à travers le monde. Dans cet épisode, nous avons rencontré Tanja Sotka, agente immobilière, dans la région éloignée et sereine de la Laponie en Finlande. Ici, elle trouve tranquillité et raison d’être.