Hot Wheels Legends Tour : édition Los Angeles

Les autoroutes au bord du Pacifique, les palmiers, les hot rods rose bonbon : l'étape los angélienne du Hot Wheels Legends Tour a toujours quelque chose de particulier. Mais que se passe-t-il lorsque vous introduisez une supercar concept futuriste dans l'une des expositions automobiles les plus bigarrées et les plus étoffées de Californie ? Nous avons emmené la Polestar Synergy aux États-Unis pour le découvrir.

Back view of Polestar Synergy

La file de voitures commence à se former aux environs de 9 heures du matin, une procession colorée de morceaux d'histoire de l'automobile qui attire environ 10 000 amateurs dans le monde entier. Et juste quand vous pensiez avoir tout vu, un tacot Ford 1931 vient se garer sous l'un des palmiers Washingtonia filifera qui constellent les lieux. Cette voiture a été minutieusement reconstruite pour arriver à son statut actuel de « rat rod » (épave roulante). Difficile à croire au premier coup d'œil, mais c'est bien un mélange de vieux réverbères et d'engins agricoles qui a servi à customiser cette modèle A d'avant-guerre. Quelques amateurs opinent du chef, et les téléphones sortent pour le selfie obligatoire devant l'une des célébrités automobiles d'Hollywood : « Gretchen ».

Bienvenue au Hot Wheels Legends Tour, l'une des plus grandes expositions et compétitions de véhicules personnalisés au monde. 

Detroit, la Motor City, a beau se trouver dans le Michigan, aucun autre État n'a plus contribué à enrichir la culture automobile que la Californie. Les hot rods, les lowriders, « Fast & Furious », Uber, Jay Leno : la côte ouest donne le ton en matière d'automobile depuis presque un siècle. Toutefois, si la Californie représente l'église de l'automobile, alors le Hot Wheels Legends Tour de Mattel est son autel. Ces événements rassemblent des milliers de passionnés de l'automobile en vue de célébrer la culture des voitures. Et ils sont rarement déçus.

« C'est un moment ultraimportant pour ceux qui ont construit leur propre voiture. Les Hot Wheels représentent beaucoup pour les amateurs d'automobile. Nous avons tous grandi avec les Hot Wheels, ce sont elles qui nous ont les premières donné le goût des voitures. Il s'agit d'une sorte d'apogée de tout cet amour », estime Bryan Benedict, designeur en chef de Mattel.

La nostalgie est parfois palpable dans ces événements qui présentent à toutes les sauces les vestiges de la culture automobile du XXe siècle, mais cette année, les regards étaient davantage tournés vers l'avenir.

Two custom cars parked under palm trees
Colourful custom car from side
C'était magnifique de voir ces deux mondes très différents de l'automobile se rencontrer. La communauté Hot Wheels est tellement passionnée.
Juan Pablo Bernal, directeur du design de Polestar
Un choc des cultures ?

La Polestar Synergy a l'habitude d'attirer les regards. Depuis sa présentation à l'IAA plus tôt cette année, cette maquette à l'échelle 1:1 alimente les conversations aussi bien des amateurs d'automobile que du grand public. Fruit d'une collaboration unique entre les lauréats du concours de design de Polestar et les designers de Polestar, cette voiture à haute performance propose une vision stimulante de la mobilité à l'ère électrique. « Ce qu'il y a de beau dans ce projet, c'est la collaboration entre les candidats et nous-mêmes. Nous avons mis notre expérience sur la table, et ils ont apporté l'énergie et la passion. Ce n'est pas l'avenir de Polestar en tant que marque, mais, bien entendu, son expression doit être celle de Polestar. L'attention accordée aux détails, l'amour et le soin viennent de nous », explique Juan Pablo Bernal, directeur du design de Polestar.

Certains pourraient prétendre que le minimalisme suédois et la contre-culture californienne se placent aux extrémités opposées du spectre de l'automobile, mais Craig Callum, directeur du design de Hot Wheels, s'inscrit en faux : « Hot Wheels, c'est avant tout du design et une célébration de l'automobile. Nous travaillerons de nouveau avec Polestar à l'avenir, car nous voulons absolument célébrer cet incroyable design. » Juan Pablo exprime le même sentiment : « C'était magnifique de voir ces deux mondes très différents de l'automobile se rencontrer. La communauté Hot Wheels est tellement passionnée. »

Maintenant que nous avons vu ce que peut produire la rencontre de ces deux mondes, il nous tarde de la revivre.

Side view of Polestar Synergy
Steering wheel of Polestar Synergy

Connexe

View from the front seat of the Polestar 4

La Polestar 4 est équipée d'un nouveau rétroviseur numérique. En voici les implications.

Apparu sur les circuits américains à l'aube du XXe siècle, le rétroviseur traditionnel est demeuré un pilier de l'automobile pendant quasiment cent ans. Toutefois, plus d'un siècle après son invention, peu de choses avaient changé. Jusqu'à présent. L'avènement des rétroviseurs numériques a permis aux ingénieurs et designeurs de renverser un siècle d'histoire automobile. Marque axée sur l'innovation dans le design, Polestar a repoussé encore un peu plus les limites. Vous ne nous croyez pas ? Constatez par vous-même.