L’APPEL DE LA NATURE

Le partenariat entre Polestar et le groupe Weisse Arena à Laax entame son deuxième hiver. Nous nous sommes entretenus des pistes sans neige et des objectifs écologiques avec Reto Fry, responsable Greenstyle.

Le soleil brille dans le ciel hivernal qui surplombe la commune de Laax. Tout en haut, à 3000 mètres d’altitude, les sommets enneigés attirent les amateurs de sports d’hiver dans les télécabines. Mais à Noël dernier, une couleur dominait ici aussi, surtout au bas de la station: le vert.

Reto Fry est le responsable du développement durable du groupe Weisse Arena depuis 2010 et observe cette évolution de manière pragmatique: «Certes, près de trois quarts de nos pistes se situent à plus de 2000 mètres d’altitude et sont donc bien enneigées. Mais cela va changer rapidement dans les années à venir.» D’ici dix ans, il pense que la neige naturelle ne sera plus que rarement présente sous la limite de la forêt.

«Nous développons bien sûr autant que possible le tourisme tout au long de l’année. Mais l’hiver reste essentiel pour notre existence ici, en altitude. Si ce n’est nous, qui donc devrait se fixer des objectifs ambitieux en matière de climat?», souligne Reto Fry à propos de l’engagement en faveur de la durabilité.

Greenstyle: au-delà du climat

Cela fait 13 ans que le groupe Weisse Arena traite de ce sujet sous le concept directeur «Greenstyle». «Greenstyle est notre réponse aux défis que posent le changement climatique et la biodiversité en montagne», explique Reto Fry. D’ici 2030, le domaine skiable de Flims Laax et Falera souhaiterait se passer des énergies fossiles et motiver le plus grand nombre possible de communes locales à porter cet objectif.

Avec le concept de développement durable Greenstyle, le groupe Weisse Arena peut aujourd’hui déjà se prévaloir de centaines de projets réalisés dans différents champs d’action. À moyen terme, un plan en six points contribuera à réaliser le tournant énergétique ambitionné. En matière d’énergie, le groupe Weisse Arena ne vise pas, comme beaucoup d’autres, la neutralité carbone, mais souhaite passer du statut de consommateur à celui de producteur: «Ici, en altitude, nous avons les conséquences du réchauffement climatique directement sous les yeux. Mais nous voyons aussi les incroyables possibilités de production d’énergie offertes par la nature en montagne. Cela donne envie de s’atteler tout de suite à la tâche!»

Ainsi, les panneaux solaires sur les toits de cette région ensoleillée joueront à l’avenir un rôle essentiel, tout comme la construction et la rénovation avec des matériaux et des chauffages durables, les énergies hydraulique et éolienne ainsi qu’un stockage efficace de l’énergie. «Mais la priorité, c’est l’efficacité énergétique», explique Reto Fry, «car la meilleure énergie, c’est celle qu’on ne consomme pas.»

Whita Polestar 2 charging outside a Polestar space in Laax. Two parking spots marked on the concrete with yellow lines and big white numbers

Des pionniers en matière de mobilité électrique

Il en va de même pour la mobilité. «Ici en montagne, nous misons depuis longtemps sur la mobilité électrique», indique Reto Fry. Le public pouvait trouver des stations de recharge très tôt dans la région de Flims Laax Falera et le réseau est en constante expansion. Cette infrastructure, qui compte actuellement plus de 50 stations de recharge, a contribué au fait qu’il y a de moins en moins de véhicules à essence sur les routes de la région. Cela a également pour conséquence que dans l’ancienne station climatique, on respire à nouveau davantage l’air de la montagne que les vapeurs de diesel.

«Afin de développer la mobilité électrique aussi dans d’autres domaines, nous recherchions toutefois un partenaire approprié et l’avons trouvé en Polestar», ajoute-t-il. Depuis deux ans, les véhicules de Polestar sont utilisés comme navettes électriques et pour le car sharing. Même le service de livraison des denrées alimentaires se déplace en Polestar avec de l’énergie renouvelable issue de la région. De plus, les visiteurs ainsi que les autochtones ont la possibilité de louer une Polestar 2 sur place et de la tester dans des conditions hivernales ou sur des routes de montagne sinueuses. Depuis cet hiver, Polestar propose aussi pour la première fois et en collaboration avec le groupe Weisse Arena deux bornes de recharge rapide dans le garage de l’hôtel rocksresorts à Laax.

«Le partenariat avec le groupe Weisse Arena est optimal», déclare Sascha Heiniger, Managing Director de Polestar Suisse. «Nous poursuivons tous deux des objectifs climatiques très ambitieux, et ce, avec la même passion. En outre, nous souhaitons aussi faire mieux connaître le thème de la durabilité à nos clients, en le présentant non pas comme un renoncement, mais comme une valeur ajoutée. À l’instar du groupe Weisse Arena, nous misons sur des technologies innovantes et des idées audacieuses.»

Un espace commun pour l’avenir

Reto Fry et son équipe, mais aussi les visiteurs et les autochtones, sont devenus de plus en plus sensibles à la question du développement durable. Greenstyle mise donc sur une communication ouverte. «Nous ne communiquons pas pour faire du greenwashing ou pour nous vanter de nos projets, mais pour donner au sujet la place qu’il mérite», explique Reto Fry. Greenstyle peut ainsi devenir un mouvement qui inspire aussi les stations, les communes, les touristes et les entreprises à faire eux-mêmes partie de la solution. «Ce n’est qu’ensemble que nous parviendrons à faire de nos destinations touristiques des lieux où nous pourrons, à l’avenir aussi, profiter de notre temps libre en ayant bonne conscience», résume R. Fry, en portant un regard plein d’espoir vers les sommets enneigés du glacier Vorab.

Swiss ski resort Laax.

Le groupe vert Weisse Arena: faits et chiffres

La région de Flims Laax Falera compte plus de 50 stations de recharge, avec désormais aussi une station de recharge rapide grâce à la collaboration avec Polestar.

Une fois rénovée, la station supérieure du Crap Sogn Gion présentera une efficacité énergétique maximale et fonctionnera en grande partie en autarcie. Ainsi, l’enveloppe extérieure deviendra en même temps un outil de production d’énergie: l’intégration d’un maximum de cellules photovoltaïques permettra de couvrir environ 75% de la consommation d’énergie. 

D’ici 2030, au moins 12% des besoins totaux de la Weisse Arena seront couverts par de l’énergie solaire.

Là où jadis, à Nagens, se trouvait la descente vers la vallée, il y a depuis 2009 une réserve forestière de 81 ha.

Selon les prévisions, l’idée de projet d’une centrale solaire alpine sur le glacier de Vorab permettrait de couvrir sur place l’ensemble des besoins en électricité des remontées mécaniques locales.

En 2025, tous les chauffages au mazout du groupe Weisse Arena devront être remplacés par des alternatives respectueuses de l’environnement. Cela permettra d’économiser 900 tonnes de CO2 par an.

Associé

Tanja Sotka approaching her Polestar 2.

Beyond the Road : Tanja Sotka

Bienvenue dans le troisième épisode de Beyond the Road, une série d'articles qui vous présente des propriétaires de Polestar du monde entier. Dans cet épisode, nous allons à la rencontre de Tanja Sotka, agente immobilière, dans les paysages isolés et sereins de la Laponie finlandaise, qui lui procurent réconfort et motivation.