Une sortie historique : la Polestar 3 et la Pacific Coast Highway

Il existe quelques routes que tout amateur d'automobile devrait emprunter au moins une fois. Des rubans d'asphalte sacrés empreints d'une histoire particulière, une histoire liée aux voitures, certes, mais aussi à des personnages connus, à la gastronomie, à la musique, à tout ce qui fait le sel de la vie. La Pacific Coast Highway est l'une de ces routes.

Polestar 3 rear driving down the PCH.

Longue de plus de 1 000 km, la State Route 1 est la principale autoroute qui longe presque toute la côte pacifique de la Californie.

La Pacific Coast Highway, ou PCH comme l'appellent les gens du cru, constitue la section la plus célèbre de la SR1. Il faut environ dix heures pour la suivre en entier, et c'est un cadre idéal pour évaluer des voitures en situation réelle.

En l'occurrence, la Polestar 3, avec ses 610 km d'autonomie, est celle qui se lancera dans ce voyage épique. Elle est actuellement testée de manière extensive dans le monde entier, comme récemment aux Émirats arabes unis pour des essais par temps chaud.

Les essais menés sur la PCH concerneront, eux, l'autonomie et la recharge.

Polestar 3 rear driving down PCH during sun set.
Polestar 3 HMI close-up.

Notre équipe est partie de San Jose pour s'engager sur la PCH à Santa Cruz. On ne fait pas plus californien.

Le musée du surf de Santa Cruz constitue une véritable Mecque pour les amateurs de ce sport, et certains des objets exposés témoignent des origines anciennes de la culture du surf en Californie. Malheureusement pour l'équipe d'essai de la Polestar 3, les vagues devaient attendre.

La PCH commence en fait véritablement à Monterey, ville connue dans le monde entier pour le festival automobile de Pebble Beach et pour son festival de jazz.

Collage of birds in the blue skies, a Polestar 3 side shot by the ocean and a close-up of the Polestar 3 front.

La Polestar 3 est équipée d'une batterie de 111 kW et de deux moteurs. Elle dispose donc de toute la puissance, mais également de toute l'autonomie, voulue. Mais tous ces kilomètres ne servent à rien s'il faut une éternité pour la recharger.

La Polestar 3 peut être rechargée sous courant continu à 250 kW, pour une recharge de 10 à 80 % en 30 minutes. C'est exactement ce que l'équipe envoyée sur la PCH désirait tester.

Polestar 3 steering wheel.
Polestar 3 side view looking over the ocean.

De nombreux postes de recharge sont disponibles le long de la PCH, et c'était donc l'occasion de tester également la technologie de planification intelligente qui utilise Google Maps pour planifier les recharges sur n'importe quel itinéraire.

Une fois la batterie de la Polestar 3 entièrement rechargée, l'équipe s'est lancée sur la Pacific Coast Highway en direction de Bixby Bridge, admirant au passage les vues exceptionnelles de l'océan Pacifique.

01/03

Pour de nombreux Californiens, la traversée du pont de Bixby constitue le moment le plus fort de la CPH.

Elle offre une vue magnifique de l'océan Pacifique et des phoques qui sortent occasionnellement la tête au-dessus de l'eau. C'est un endroit particulier et un terrain idéal pour la Polestar 3.

Nous terminons notre voyage à Big Sur, ou El Sur Grande (« le grand Sud »). À cet endroit, la route coupe à travers la terre pour laisser l'océan d'un côté et les magnifiques montagnes de Santa Lucia de l'autre. La Californie n'est nulle part ailleurs plus sauvage que cela.

Le mouvement de contre-culture californien s'y est installé dans les années 60, et des écrivains tels que Hunter S. Thompson et Jack Kerouac ont rédigé leurs premières œuvres sur les plages et dans les petites villes qui parsèment la côte.

Aussi bohème que soit l'équipe d'essai de la Polestar 3, la littérature beatnik n'est toutefois pas à l'ordre du jour. Ce voyage est terminé et les essais également.

Associé

Tanja Sotka approaching her Polestar 2.

Beyond the Road : Tanja Sotka

Bienvenue dans le troisième épisode de Beyond the Road, une série d'articles qui vous présente des propriétaires de Polestar du monde entier. Dans cet épisode, nous allons à la rencontre de Tanja Sotka, agente immobilière, dans les paysages isolés et sereins de la Laponie finlandaise, qui lui procurent réconfort et motivation.