Éclosion de fleurs et efflorescence électrique au salon Auto Shanghai 2023

Donner naissance à des idées créatives n'est jamais facile. Les maintenir en vie peut être encore plus difficile. Disposant de seulement quelques semaines pour dérouler un champ de fleurs dans un espace technique à l'occasion du lancement d'une voiture électrique, nos équipes ont été mises à l'épreuve. Voici comment elles ont relevé le défi.

Chaque tulipe est comparable à un petit être nécessitant des soins et de l'attention en permanence. Maintenant, imaginez devoir vous occuper de centaines de milliers de ces créatures vulnérables. C'est ce qui s'appelle un défi.
Lynn Wong, productrice déléguée chez We Create

Au fil des ans, Auto Shanghai réussit à maintenir sa place de plus grand salon de l'automobile en Chine. Cette année, le retour de cette grande exposition semestrielle de voitures était marqué par une fleuraison électrique. Avec plus de 1 000 exposants, l'événement comptait notamment des représentants de fabricants automobiles de longue haleine, ainsi que des nouveaux venus dans le secteur électrique, des voitures exotiques, des géants des technologies, des fournisseurs d'énergie verte, et même des voitures équipées de moteur à combustion interne. [Nous ne pouvons pas l'affirmer avec certitude, mais la fréquentation semblait plus clairsemée dans cette section du bâtiment…]Cependant, parmi des milliers de fabricants automobiles et de modèles de véhicule, de quelle façon ne pas se fondre dans la foule? (Ne nous remerciez pas pour cette tentative de virelangue.) Pour cela, nous avons ajouté des milliers et des dizaines de milliers de… fleurs à l'équation pour un total d'environ 90 000 tulipes rouges, à une ou deux près. L'idée derrière cette mise en scène? Positionner nos véhicules au cœur d'une expression organique, mais organisée de la beauté. Une incarnation qui présente une perspective différente des matérialisations architecturales et artificielles très souvent dominantes dans le monde automobile. De l'éclosion à l'efflorescence.

Chargée d'insuffler une vie à cette vision, Lynn Wong, productrice déléguée chez We Create (et préposée aux soins des tulipes autodidacte et extraordinaire), a revêtu sa cape d'enquêtrice. Afin de déterminer si l'installation de délicates tulipes au sein d'une exposition de voitures était réalisable, Mme Wong et son équipe ont dû apprendre tout ce qu'il fallait savoir au sujet de ces fleurs et de la manière de les manipuler, à cette échelle. « Chaque tulipe est comparable à un petit être nécessitant des soins et de l'attention en permanence », explique Mme Wong. « Maintenant, imaginez devoir vous occuper de centaines de milliers de ces créatures vulnérables. C'est ce qui s'appelle un défi. Un de ceux que nous sommes très enthousiastes de relever, avec mon équipe, mais que nous acceptons aussi avec angoisse. » Les tulipes proviennent principalement de l'un des plus importants centres pour la flore en Chine, à Weifang dans la province du Shandong. L'équipe de Mme Wong s'est également rendue de serre en serre dans la région locale en vue de réserver autant de bulbes de tulipes de la même couleur rouge que possible.Au-delà d'être l'une des couleurs les plus accrocheuses, le rouge occupe une place singulière dans la culture chinoise comme symbole de la passion, de la vitalité, de la chance, de la prospérité et du bonheur.Dans les jours précédents l'événement, les tulipes ont été conservées sous haute surveillance dans des serres à température régulée, dotées de systèmes d'ombre et d'auto-irrigation afin de contrôler l'humidité et leur exposition à la lumière. Le but était de s'assurer qu'elles fleurissent toutes exactement au bon moment.  

01/04

La première chose que j'ai remarquée, c'est la senteur qu'elles dégageaient. Vous ne pouvez pas planifier ou expérimenter cette sensation en regardant des rendus graphiques sur un ordinateur.
Pär Heyden, chef de marque

Lorsque la nature est invitée dans les créations de l'espèce humaineLes premières graines de l'inspiration à l'origine du kiosque au salon de Shanghai ont été plantées au tout début de l'histoire de Polestar. Lorsque le chef de marque, Pär Heyden, et son équipe se plongeaient dans des séances de remue-méninges pour capturer le concept de beauté, des joies de leur enfance revenaient sans cesse à leur esprit, comme la nature et les fleurs. Des aspects qui ne sont traditionnellement pas associés aux fabricants automobiles. Plusieurs années plus tard, la nature a finalement été invitée au cœur de l'espace technique de l'automobile, et M. Heyden a pu assister à la concrétisation de sa vision. Néanmoins, le plus saisissant n'était pas la marée rouge, mais le parfum des centaines de milliers de tulipes en éclosion.« La première chose que j'ai remarquée, c'est la senteur qu'elles dégageaient. Vous ne pouvez pas planifier ou expérimenter cette sensation en regardant des rendus graphiques sur un ordinateur. Elle vous saisissait lorsque vous entriez dans l'espace. C'était un moment assez spectaculaire, » a répondu M. Heyden à une question sur sa première réaction lorsqu'il a découvert le kiosque de Polestar.  

Même si l'installation du kiosque a connu quelques revers de fortune, des milliers de fleurs ayant succombé à la chaleur des halls d'exposition, le grand jour venu, le dévoilement du Polestar 4 s'est déroulé au cœur de rangées parfaites de tulipes rouges.Découvrez l'histoire des préparatifs pour le salon Auto Shanghai 2023 en regardant le film ci-dessus ou sur notre chaîne YouTube

Connexe

Tanja Sotka approaching her Polestar 2.

Au-delà de la route : Tanja Sotka

Bienvenue à notre troisième épisode « Au-delà de la route », une série dans laquelle nous soulignons les histoires des propriétaires de Polestar à travers le monde. Dans cet épisode, nous avons rencontré Tanja Sotka, agente immobilière, dans la région éloignée et sereine de la Laponie en Finlande. Ici, elle trouve tranquillité et raison d’être.