Nouvelles

Journal 16.1

Nous parlons notre propre langage stylistique, ici chez Polestar. Il donne à nos produits une esthétique qui est immédiatement reconnaissable. Et il ne cesse d'évoluer, comme toutes les langues.

Polestar 2 : au cœur du design

La Polestar 2 est la plus récente incarnation de notre langage stylistique, avec ses propres caractéristiques : des combinaisons de couleurs soigneusement choisies, des choix délibérés de matériaux, des lignes presque architecturales, un contraste prononcé entre les surfaces, et bien plus encore.

Le langage stylistique de Polestar est notre langue maternelle. Ce que nous en pensons n'est un secret pour personne. Mais nous voulions un autre point de vue, l'avis et l'opinion d'une personne qui ne connaît pas le vocabulaire esthétique de Polestar. Pas n'importe qui, cependant. Nous voulions consulter quelqu'un qui est familier avec le monde du design, même s'il ne connaît pas encore notre langage. Un interprète de l'esthétique. Un linguiste du design.

Quelqu'un comme Sam Livingstone.

Consultant, conseiller en stratégie de design automobile et directeur de Car Design Research, Sam Livingstone est exactement la personne à qui nous avions envie de parler. Quelqu'un qui n'appartient pas à l'univers de Polestar, mais qui comprend néanmoins les subtilités et les nuances de ce que notre design exprime.

Aperçu de la carrière de Sam Livingstone : Fondateur et directeur de Car Design Research, qui collabore avec des marques automobiles mondiales pour développer et mettre en œuvre des stratégies holistiques axées sur le design. Il enseigne au Royal College of Art depuis 2002 et il fait partie du jury des prix World Car of the Year et iF Product Design Award.

« Cette esthétique n'est pas fantaisiste, elle est assez sérieuse, affirme-t-il à propos de l'aspect général de la Polestar 2. Le style est affirmé et rationnel, tout en étant minimaliste. La voiture se distingue avec discrétion, elle n'est pas tape-à-l'œil ». Livingstone fait remarquer que de nombreuses marques se tournent de plus en plus vers une esthétique « affective », contrairement la Polestar 2. Il est d'opinion qu'elle propose quelque chose de nouveau et d'unique dans le monde de l'automobile, avec sa silhouette robuste et ses détails subtils.

« L'esthétique est mesurée et maîtrisée, mais ce qui est bien, c'est qu'on remarque beaucoup de petits détails en s'approchant de la voiture. Ils font contrepoids, poursuit-il. Ces éléments subtils et discrets révèlent une sensibilité sous-jacente assez séduisante. Par exemple, l'emblème lumineux Polestar dont la réflexion est visible sur le verre du toit, mais qu'on ne peut pas voir autrement ».

L'emblème Polestar sur la voiture a aussi attiré l'attention de Sam Livingstone. De la même couleur que l'extérieur du véhicule, plutôt que chromé, il occupe subtilement sa place sur la voiture sans que soient mentionnés la marque ou le modèle. « Ignorer la sagesse conventionnelle qui place la mention de la marque et du modèle à cet endroit, et avoir assez de confiance en soi pour s'en passer, c'est une qualité admirable ».

« Elle se distingue avec discrétion, ce n'est pas une voiture tape-à-l'œil. »

Le minimalisme est au cœur du langage stylistique de Polestar. Un style épuré permet d'attirer l'attention sur la voiture dans son ensemble, mais également sur les détails qui restent. La silhouette de la Polestar 2, un bicorps possédant des proportions uniques, est particulièrement mise en valeur par le minimalisme. Selon Sam Livingstone, la silhouette est l'une des premières choses que l'on remarque quand on voit la voiture pour la première fois. « Elle est plus haute que les autres bicorps, avec une robustesse démentie par le langage de ses formes », fait-il remarquer.

« Elle emprunte certains éléments au coupé et au multisegment, les combine à sa manière, et s'affirme ensuite en tant que Polestar ». Livingston fait référence, par exemple, au devant de la voiture qui est « imposant sans être agressif, et qui donne la nette impression que nous avons affaire à une voiture de performance ».

« Elle se distingue avec discrétion, ce n'est pas une voiture tape-à-l'œil. »

Il n'y a pas que le design qui soit minimaliste. Les couleurs et les matériaux de la Polestar 2 ont été choisis avec soin. Cherchez ailleurs si vous voulez une voiture orange Vegas Sunset avec un intérieur en velours violet Louis XIV. L'effet est double : il garantit l'harmonie de toutes les combinaisons de matériaux et de couleurs, mais il rend également la Polestar 2 plus accessible. « Une fois dans l'habitacle, vous n'avez pas l'impression d'être dans une voiture complètement différente, affirme Sam Livingstone. Les couleurs, les matériaux, l'absence de chintz, c'est une voiture dans laquelle tout le monde se sentira à l'aise, qui s'adapte à chacun. »

Ce ne sont que quelques citations de Sam Livingstone à propos du design de la Polestar 2 (vous pouvez voir le reste dans la vidéo ci-dessus). Et ce que nous avons entendu était gratifiant. C'est une chose de communiquer en utilisant une langue que vous connaissez bien. C'en est une autre de constater qu'on comprend ce que vous dites.

On dirait bien que Sam a compris.

Connexe

Journée mondiale des VE 2021

Il est beaucoup plus facile de faire avancer une cause en coopérant et en collaborant avec des gens qui partagent les mêmes objectifs. L'union fait la force, que ce soit pour faire face à une crise ou pour provoquer des changements.

Polestar © 2021 Tous droits réservés
Changer de lieu: