Nouvelles

Derrière le design : l'interview de Nahum Escobedo

La Precept de Polestar est une prise de position, le choix de l'orientation de notre marque. À cette fin, nous avons évoqué en détail la technologie, les matériaux et le design innovants qui composent ce véhicule unique. Ce que nous n'avons pas évoqué, c'est l'inspiration derrière le design. Pour en savoir plus, nous avons donc rencontré le chef du design extérieur, Nahum Escobedo.

Nous voulons créer de belles voitures et procurer de vives émotions, mais nous savons qu'un changement radical doit s'opérer dans l'industrie automobile.

Quelle a été la principale inspiration derrière le concept de la Precept?

J'ai toujours été très intéressé par les avions et la technologie, je pense que mon inspiration vient de là. Depuis que j'ai commencé à étudier le design, je me suis toujours orienté vers l'esthétique scandinave : la simplicité, le minimalisme, la fonctionnalité. Et bien sûr, lorsque le grand patron vous donne sa vision claire et ambitieuse de ce que devrait être ce produit, c'est aussi très stimulant.


Comment la Precept représente-t-elle la prochaine étape évolutive en matière de conception de Polestar?

La Precept incarne véritablement la signature visuelle des prochaines voitures de la marque Polestar. Nous voulions vraiment mettre l'accent sur nos valeurs fondamentales axées sur la performance pure et progressive et, avec la Precept, nous sommes restés fidèles à ces valeurs. Dès le début, Max (Missoni, directeur du design chez Polestar) et Thomas (Ingenlath, directeur général de Polestar) ont été très clairs quant à l'expression de la Precept par rapport à la philosophie et aux valeurs de la marque.


Quels sont les détails de conception qui définissent la Precept?

Sans hésiter, les caractéristiques aérodynamiques, ainsi que la suppression des ouvertures inutiles, qui sont tellement clichées dans la conception automobile. Selon moi, le bas des portes ressemble à des ailes d'avion et les phares arrière sont très aéronautiques. Visuellement, c'est aérodynamique, et d'un point de vue aérodynamique, c'est franchement aérodynamique (rires). Tout en travaillant sur nos futurs projets Polestar, j'ai longuement collaboré avec un spécialiste en aérodynamisme, ce qui a rendu plus naturelle l'intégration de ces éléments dans la Precept. Le concentré en technologie définit également la voiture, comme la SmartZone. Souvent, vous gravitez visuellement vers la calandre. Avant, c'était presque un jeu, à savoir quel constructeur arriverait à fabriquer la plus grande calandre (rires). Nous avons donc réfléchi à la façon dont nous pourrions révolutionner le concept et créer en même temps un élément moderne et élégant. Ainsi, nous sommes passés d'une fonction de « respiration » à celle de « visualisation » avec la technologie qui scrute l'environnement de la voiture. Et bien sûr, l'intégration des matériaux recyclés et durables dans toute la Precept.

Pourquoi ce choix finalement, à savoir de positionner la Precept en véhicule beaucoup plus proche de la réalité que la plupart des voitures concept?

Par le passé, les voitures concept étaient un moyen de défier les limites du design et de la technologie. Aujourd'hui, la technologie évolue assez rapidement, ce qui nous permet d'être beaucoup plus créatifs quand il s'agit de dévoiler une vision et d'exposer des idées qui sont à la fois conceptuelles et beaucoup plus proches de la réalité. Les voitures concept suscitent une certaine effervescence auprès du public, même s'il sait pertinemment qu'il ne verra jamais rien de semblable sur les routes. Au lieu de continuer à créer l'engouement, le public voit ce que ces marques apportent réellement sur le marché, et c'est la très grande déception. Nous ne voulions pas faire ce genre de promesse trompeuse, nous nous sommes donc concentrés sur la conception qui allie futurisme et élégance, soit une belle voiture que vous pourriez posséder dans un avenir proche.  La durabilité est également un élément majeur, où l'enjeu consiste à ne pas gaspiller de matériaux ou de ressources. Nous voulons créer de belles voitures et procurer de vives émotions, mais nous savons qu'un changement radical doit s'opérer dans l'industrie automobile quand il s'agit d'utiliser des matériaux recyclables et de remettre en question le fondement de la conception.


Pour la Precept, quel est l'élément de design dont vous êtes le plus fier et pourquoi?

C'est cruel, comme question, il y en a tellement! Mais, si je devais retenir un élément, je dirais l'arrière. Juste pour le côté aérodynamique, très technique, minimaliste, futuriste, et aussi parce que tout ce que vous voyez a une fonction bien précise.


Est-ce que l'appellation « voiture concept » paraît adaptée à la Precept, ou « voiture engagement » serait-elle plus juste?

C'est une question très intéressante, toutefois, le terme « engagement » pourrait en effrayer plus d'un (rires). Pour moi, il serait plus juste de dire « voiture visionnaire à conduire très prochainement ». Sans faire un mauvais jeu de mot, c'est une voiture qui véhicule notre vision, nos valeurs fondamentales, et qui n'est pas si loin de la réalité. Nous n'avons jamais voulu l'appeler voiture concept. Quand je décompose le mot, « concept », je pense à une escroquerie, à un concept pour les naïfs. Une voiture concept, c'est un objet qui pourrait ne jamais se matérialiser. C'est une illusion. La Precept, en revanche, c'est un modèle concret qui établit une nouvelle norme. C'est le début d'une nouvelle ère.

Connexe

Esprits apparentés : Circulor

Circulor est une entreprise qui s'appuie sur la technologie de la chaîne de blocs pour tracer les matériaux et pour aider les entreprises à mettre en place des chaînes d'approvisionnement plus durables et transparentes. Nous avons discuté avec le PDG et co-fondateur Doug Johnson-Poensgen au sujet de la traçabilité en tant que service, mais aussi à propos d'un approvisionnement responsable et du rapport d'analyse du cycle de vie (ACV) récemment publié par Polestar.

Polestar © 2021 Tous droits réservés
Changer de lieu: